Prix Clarens du Journal Intime : Sélection finale

Prix Clarens du Journal Intime

Sélection finale 

Le 10 octobre, pour la sélection finale du Prix Clarens du journal intime, le jury a retenu les quatre titres suivants :

Julien Green
Journal intégral, tome 1, 1919-1940
Texte établi par Guillaume Fau, Alexandre de Vitry et Tristan de Lafond. 
Collection Bouquins 

Sándor Márai 

Journal, Les années hongroises, 1943-1948, Tome 1
Traduit du hongrois par Catherine Fay, postfacé par András Kányádi et annoté par Catherine Fay
   et 
András Kányádi. 
Albin Michel

Goliarda Sapienza
Carnets
Traduit de l’italien par Nathalie Castagné.
Le Tripode 

John Steinbeck
Jours de travail, Les journaux des Raisins de la colère 
Traduit de l’anglais par Pierre Guglielmina.
Seghers

Le jury est composé de Daniel Arsand, Monique Borde, Michel Braud, Béatrice Commengé, Colette Fellous, Jocelyne François, Gilbert Moreau (président du jury) et Robert Thiery. Il se réunira le 21 novembre pour désigner le lauréat.


Plus d’informations sur les sites du Prix Clarens du Journal intime et de Les Moments littéraires

Création du prix Clarens du journal intime

Création du Prix Clarens du Journal Intime 

Depuis 20 ans, la revue Les Moments littéraires s’est donné pour objectif de promouvoir l’écrit intime en publiant récits autobiographiques, journaux intimes et correspondances …

À ce jour, le journal est la seule composante de l’écrit intime à ne pas être célébrée par un prix. En effet, chaque année, Le Prix Saint-Simon couronne un livre de mémoires, le Prix Jean-Jacques Rousseau, des œuvres autobiographiques ou d’autofiction et le Prix Sévigné, un livre de correspondances. Pour remédier à cette lacune, Les Moments littéraires crée, en partenariat avec la Fondation Clarens, le Prix Clarens du journal intime.

Décerné annuellement, ce prix d’une dotation de 3.000 € récompensera un journal intime paru en première édition durant l’année écoulée.

Le jury est composé de Daniel Arsand, Monique Borde, Michel Braud, Béatrice Commengé, Colette Fellous, Jocelyne François, Gilbert Moreau (président du jury) et Robert Thiery.

Réuni le 14 juin, le jury a dévoilé la première sélection pour le prix 2019 :

• Willy Cohn Nul droit, nulle part.Journal de Breslau, 1933-1941Présenté, annoté et édité par Norbert ConradsTraduit de l’allemand par Tilman ChazalCalmann-Lévy, Collection Mémorial de la Shoah
• Lawrence Ferlinghetti La vie vagabonde.Carnets de route (1960-2010), traduit de l’anglais par Nicolas Richard, Seuil.
• Cees Nooteboom 533. Le livre des jours, traduit du néerlandais par Philippe Noble, Actes Sud.
• Goliarda Sapienza, Carnets, traduit de l’italien par Nathalie Castagné Le Tripode
• John Steinbeck, Jours de travail. Les journaux des Raisins de la colère, traduit de l’anglais par  Pierre Guglielmina Seghers, Collection « inédit »
• Giani Stuparich, L’année 15. Journal de guerre, traduit de l’italien par Carole Walter, Verdier

Le jury se réunira à nouveau le 10 octobre pour sélectionner les 4 livres finalistes.

Plus d’informations sur les sites du Prix Clarens du Journal intime et de Les Moments littéraires