Prix Clarens du journal intime : Alejandra Pizarnik lauréate


Le prix Clarens du Journal Intime 2021 a été attribué à

Alejandra Pizarnik
Journal ; premiers cahiers 1954-1960

Traduction & postface de Clément Bondu
Ypsilon Éditeur

Le Journal d’Alejandra Pizarnik remporte le prix Clarens du Journal Intime 2021 au 3e tour de scrutin par 5 voix contre 2 au Carnet de notes 2016-2020 de Pierre Bergounioux (Verdier) et 1 à René Depestre pour Cahier d’un art de vivre – Cuba, 1964-1978 (Actes sud).

Le jury du prix Clarens du Journal Intime est composé de Daniel Arsand, Monique Borde, Michel Braud, Béatrice Commengé, Colette Fellous, Jocelyne François, Gilbert Moreau, Robert Thiery.

En 2020, le prix Clarens du journal intime avait été décerné à Un printemps à Hongo de Ishikawa Takuboku, traduit du japonais par Alain Gouvret et préfacé par Paul Decottignies, paru aux éditions Arfuyen.

Pour plus d’informations sur le prix, consulter le site du Prix Clarens du Journal intime.

Expériences littéraires collectives (Mathieu Simonet) : appel à participations.

C’est avec plaisir qu’Autobiosphère relaye ici le projet de Mathieu Simonet. Si êtes intéressé.e, le lien de contact figure dans son message.


Chères toutes et chers tous,
Je commence une thèse sur les « expériences littéraires collectives » à l’université de Cergy.
Ce « doctorat par le projet » mêlera création et théorie. 

Je propose par exemple à tous ceux qui le souhaitent d’écrire leur journal intime, en format papier, à partir du 1er octobre prochain.
En pratique, vous pourrez écrire ce que vous souhaitez et le conserver confidentiel (y compris vis-à-vis de moi). Vous pourrez même écrire une seule phrase ou un seul mot par jour ! 

L’essentiel est d’expérimenter cette gymnastique consistant à écrire chacun jour (ou presque) quelques mots, quelques lignes ou quelques pages à la main. 

Vous pouvez participer à ce projet, en français ou dans une autre langue, y compris si vous n’êtes pas habitué(e) à écrire.

En parallèle, je reprendrai moi aussi l’écriture de mon journal à la main (ce que je ne faisais plus depuis de nombreuses années…)

Dans le cadre de ce projet, je vous poserai de temps en temps quelques questions. 

Dans l’idéal, j’aimerais que nous soyons une centaine à écrire en parallèle notre journal intime, et ce sans que personne n’ait à dévoiler aux autres ce qu’il écrira. Il sera également possible, pour celles et ceux qui le souhaitent, de conserver leur anonymat.
Si vous avez envie de faire partie de cette communauté d’auteurs et autrices de journaux intimes (ou si vous avez des questions), adressez moi un e-mail à msimonet@agencegibraltar.com !
Ce « doctorat par le projet » est porté par l’Ecole universitaire de recherche Humanités, Création, Patrimoine.

Il sera dirigé par Chantal Lapeyre, professeure de littérature et de création littéraire et artistique à l’université de Cergy.
Il sera co-encadré par l’écrivain Arthur Dreyfus et le professeur Serge Perrot, responsable de la douleur à l’hôpital Cochin.
N’hésitez pas à transmettre ce message à toute personne qui pourrait être intéressée. 
Très belle journée, 
Mathieu 

Prix Clarens du Journal Intime : Sélection finale

Prix Clarens du Journal Intime

Sélection finale 

Le 10 octobre, pour la sélection finale du Prix Clarens du journal intime, le jury a retenu les quatre titres suivants :

Julien Green
Journal intégral, tome 1, 1919-1940
Texte établi par Guillaume Fau, Alexandre de Vitry et Tristan de Lafond. 
Collection Bouquins 

Sándor Márai 

Journal, Les années hongroises, 1943-1948, Tome 1
Traduit du hongrois par Catherine Fay, postfacé par András Kányádi et annoté par Catherine Fay
   et 
András Kányádi. 
Albin Michel

Goliarda Sapienza
Carnets
Traduit de l’italien par Nathalie Castagné.
Le Tripode 

John Steinbeck
Jours de travail, Les journaux des Raisins de la colère 
Traduit de l’anglais par Pierre Guglielmina.
Seghers

Le jury est composé de Daniel Arsand, Monique Borde, Michel Braud, Béatrice Commengé, Colette Fellous, Jocelyne François, Gilbert Moreau (président du jury) et Robert Thiery. Il se réunira le 21 novembre pour désigner le lauréat.


Plus d’informations sur les sites du Prix Clarens du Journal intime et de Les Moments littéraires

Création du prix Clarens du journal intime

Création du Prix Clarens du Journal Intime 

Depuis 20 ans, la revue Les Moments littéraires s’est donné pour objectif de promouvoir l’écrit intime en publiant récits autobiographiques, journaux intimes et correspondances …

À ce jour, le journal est la seule composante de l’écrit intime à ne pas être célébrée par un prix. En effet, chaque année, Le Prix Saint-Simon couronne un livre de mémoires, le Prix Jean-Jacques Rousseau, des œuvres autobiographiques ou d’autofiction et le Prix Sévigné, un livre de correspondances. Pour remédier à cette lacune, Les Moments littéraires crée, en partenariat avec la Fondation Clarens, le Prix Clarens du journal intime.

Décerné annuellement, ce prix d’une dotation de 3.000 € récompensera un journal intime paru en première édition durant l’année écoulée.

Le jury est composé de Daniel Arsand, Monique Borde, Michel Braud, Béatrice Commengé, Colette Fellous, Jocelyne François, Gilbert Moreau (président du jury) et Robert Thiery.

Réuni le 14 juin, le jury a dévoilé la première sélection pour le prix 2019 :

• Willy Cohn Nul droit, nulle part.Journal de Breslau, 1933-1941Présenté, annoté et édité par Norbert ConradsTraduit de l’allemand par Tilman ChazalCalmann-Lévy, Collection Mémorial de la Shoah
• Lawrence Ferlinghetti La vie vagabonde.Carnets de route (1960-2010), traduit de l’anglais par Nicolas Richard, Seuil.
• Cees Nooteboom 533. Le livre des jours, traduit du néerlandais par Philippe Noble, Actes Sud.
• Goliarda Sapienza, Carnets, traduit de l’italien par Nathalie Castagné Le Tripode
• John Steinbeck, Jours de travail. Les journaux des Raisins de la colère, traduit de l’anglais par  Pierre Guglielmina Seghers, Collection « inédit »
• Giani Stuparich, L’année 15. Journal de guerre, traduit de l’italien par Carole Walter, Verdier

Le jury se réunira à nouveau le 10 octobre pour sélectionner les 4 livres finalistes.

Plus d’informations sur les sites du Prix Clarens du Journal intime et de Les Moments littéraires