Appel à contributions de la revue génétique brésilienne Manuscritica

Olga Anokhina (ITEM) nous transmet un appel à contributions de la revue génétique brésilienne MANUSCRITICA pour un numéro consacré à la correspondance.

La date de soumission des textes est le 31 mai 2023.

La revue publie les textes rédigés en 4 langues : français, espagnol, anglais et portugais.

Le texte de l’appel :

https://www.revistas.usp.br/manuscritica/announcement/view/1485

« Correspondances et archives de la création »

Les lettres et les correspondances, sur leurs supports variés, renvoient en général aux processus créatifs dans les domaines de la littérature, des arts et de la science. Produites dans l’espace de l’intimité, elles participent d’une part à la genèse de l’œuvre, et témoignent, d’autre part, des différentes étapes de son élaboration, diffusion et réception critique. Le dossier Correspondances et archives de la création a pour objectif de souligner l’importance de la production épistolaire dans le domaine de la critique génétique et de problématiser sa contribution, en termes théoriques et méthodologiques, prenant en compte ses potentiels et ses limites. On espère ainsi obtenir une réflexion dense sur les liens entre l’épistolographie et la critique génétique, en dialogue avec la vaste production bibliographique sur le sujet. Ce dossier accueillera des articles, des compte-rendus, des interviews et la présentation et diffusion de lettres inédites, sujet directement lié à la thématique du dossier. 

Pour les normes des soumissions, consultez : https://www.revistas.usp.br/manuscritica/about/submissions

à la Une

Voeux

Touk-Touk, écureuil officiel d’Autobiosphère, qui nous racontera un jour sa vie de grignotage et d’escalade dans les marronniers, vous souhaite une année 2023 remplie d’autobiographies, de joies et de noisettes.

© Autobiosphère / Les Écureuils associés

Des mots et des femmes (numéro de la revue Langues, cultures et sociétés)


Une fois n’est pas coutume, Autobiosphère relaie une actualité non autobiographique : la parution dans la revue Langues, cultures et sociétés dont la dernière livraison a pour thème « Les mots et les femmes« . Ce numéro coordonné par Leila Messaouidi et Laurence Denooz, et préfacé par Laurence Denooz (vous pouvez lire ici son excellente introduction) étudie tout spécialement la présence et la figure des femmes dans la littérature arabe. La rédaction, à cette occasion, a ouvert la possibilité d’un excursus dans la langue française à Véronique Montémont, pour un article intitulé « Du bas-bleu à l’écrivaine : nommer (enfin) les femmes qui écrivent« .

Cet article s’intéresse à la manière dont la langue française, depuis le Moyen Âge, désigne les femmes écrivains. L’examen de la forte résistance à la féminisation des mots écrivaine ou autrice révèle que ce mécanisme, encouragé par les dictionnaires, s’appuie rarement sur les raisons linguistiquement mises en avant, et qui sont souvent peu fondées ; il révèle plutôt une féroce résistance sociale à reconnaître aux femmes le droit d’exercer pleinement une activité littéraire. Une analyse de corpus récents (Wikipédia et Europresse) montre cependant une évolution réelle sur cette question, même si elle reste marquée par un traitement différencié des mots utilisés pour qualifier les hommes et les femmes qui écrivent.

L’ensemble de la revue est disponible en ligne et tous les articles sont téléchargeables au format PDF. Vous en trouverez le sommaire cliquable ci-dessous.


VOL. 7, NO 2 (2021) : LES MOTS ET LES FEMMES

SOMMAIRE

Editorial

Introduction – numéro Maux et mots de femmes • Laurence DENOOZ
Articles


Les écrivaines marocaines de langue française: La prise de parole •Sabah ATTAB
Le parler des femmes dans Illusions perdues de Balzac • Mohamed BOURASSE
Mots et maux des Saoudiennes dans l’œuvre de Zaynab Ḥifnī • Laurence DENOOZ
La contribution féminine au théâtre marocain : une histoire occultée • Omar FERTAT
Interdits religieux et sexualité dans Ḥurma de ‛Alī al-Muqrī • Katia GHOSN
L’évolution du statut de la femme d’après le manuel scolaire égyptien d’Education patriotique • Fadi JABER
Femmes de la ville, femmes dans la ville L’exemple de Rabat au Maroc • Leila MESSAOUDI
Du bas-bleu à l’écrivaine : nommer (enfin) les femmes qui écrivent • Véronique MONTEMONT
Le récit de voyage au féminin: un aperçu sur Mudunī wa ahwā’ī de Luṭfiyya al-Dulaymī • Monica RUOCCO
Quand l’ogre est une femme…Nicole SALIBA-CHALHOUB
Les réfractaires à l’espace patriarcal Aknusu al- šamsa ‘an al-suṭūḥ de Ḥanān Al-Šayḫ •Talal Wahib WEHBE
النساء في المأثور الشفهي سلطة « التهميش » وقدرة « الكيد »• Abdelaziz AMAR
أنا المؤنث واشتغالها في رواية عام الفيل- ليلى أبو زيد • Hanane BENDAHMANE
اللغية التقنية الجندرية من خلال كتاب الرائد في اللغة العربية للسنة الثانية بكالوريا • Zineb Lmadani LAFTAHI
المرأة من التدنيس إلى التقديس في الكتابة الزجلية عند إدريس أمغار مسناوي • Issam LAMHARREK
صورة المرأة في أزجال »الهيت » بين الظاهر والمضمر- مقاربة في الأنساق الثقافية -منطقة الغرب نموذجا- • Fatima MORJANI
الذاتية في المرددات النسائية الحسناوية- منطقة الغرب نموذجا • Fatima TAOURI
الابداع النسائي في الفضاء السجني بوح السجينات • Abdeslam ZENNAEI

Varia
Compte rendu de l’ouvrage collectif intitulé Femmes engagées dans l’espace euro-méditerranéen: Mise en récit(s), mise en image(s) • Mostafa AGHZAFEN
Compte rendu de l’ouvrage intitulé : Pleins feux sur les femmes in/visibles • Mostafa AGHZAFEN

à la Une

Sommaire du site

Retrouvez les articles, études et notes de lecture proposés par Autobiosphère sur notre page de sommaire. Quelques articles ou études d’auteurs ici en accès direct pour vous donner un avant-goût, mais bien d’autres vous attendent. Bonne lecture !

Janine AltounianRené DepestreE. Bloch-DanoGrégoire BouillierRenée Vivien
Hélène BerrMarie ChaixAnnie ErnauxMichèle GazierHélène Hoppenot
Benoîte GroultMichèle GazierMaurice GarçonFrançois GardeHarry Mathews
Armen LubinYves NavarreGeorges PerecJacques RoubaudPhilippe Lançon
Raymond QueneauSophie CallePhilippe Lejeune Joyce Carol OatesClaire Paulhan
Violette LeducFrançois II RákócziC. RochefortBlossom DouthatR. Depardon
F. d’EaubonneRomain GaryXavier CercasA. Spire / O FischerV. de Watteville

Remède à l’ennui

Chères et chers ami.e.s

Un mot pour vous dire que l’actualité des séminaires, liée à celle que nous vivons, est suspendue sine die. Cependant, pour vous aider à passer cette pénible période de confinement, nous posterons régulièrement une chronique ou note de lecture : des suggestions d’ouvrages, récents ou anciens, pour plus tard. Vous trouverez un début de sommaire (qui sera complété ces jours-ci) ici.

N’oublions pas non plus que les librairies indépendantes seront durement fragilisées par cette période de fermeture. À nous, lorsqu’elles rouvriront, de les faire crouler sous les achats et les commandes. Commander et acheter chez un.e libraire indépendant.e assure le maintien essentiel de lieux de vente sans lesquels la diversité littéraire ne pourrait pas s’exprimer.

De plus, les libraires passant plusieurs commandes à la fois, le bilan carbone (achats et frais de transport groupés, pas de cartonnage ou d’emballage individuel) a des chances d’être meilleur que celui de la vente en ligne. L’achat en librairie favorise aussi la marche à pied (quand elle sera autorisée, pour aller jusqu’au magasin) et le plaisir de croiser un être humain plutôt qu’un algorithme. Pensons-y !

Bon confinement et bonnes lectures à tous.

 

Józef Kwaterko : Les Polonais noirs en Haïti. Une histoire qui sort de l’oubli (Paris, 16 mars, 19h)

Notre collègue Pawel Rodack nous transmet l’invitation suivante :

Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, Chers Amis,

nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence du professeur Józef Kwaterko de l’Institut d’études romanes de l’Université de Varsovie

Les Polonais noirs en Haïti. Une histoire qui sort de l’oubli

Vendredi 16 mars, à 19 heures

Centre scientifique de l’Académie Polonaise des Sciences
74 rue Lauriston, 75 116 Paris

M° Victor-Hugo ou Boissière

Coorganisateurs : Institut d’études romanes de l’Université de Varsovie ; Centre de civilisation polonaise – Sorbonne Université​

Accompagnée d’une projection de documents visuels, cette conférence se propose de dégager un double travail de la mémoire en rapport avec ces événements d’il y a plus de deux cents ans. D’une part, il s’agit d’une mémoire culturelle, en deçà de la mémoire nationale (collective), à partir des écrits intimes des légionnaires polonais (rapports, lettres personnelles, chroniques, mémoires). D’autre part, il est question d’une mémoire interculturelle, fondée sur un sentiment d’appartenance diffus parmi la 8e et la 9e génération de descendants des légionnaires polonais – ces Polonais noirs (les Polone-Ayisiens) qui ont préservé jusqu’à nos jours en Haïti certaines traces de la culture polonaise, tout en l’ouvrant à un métissage et un imaginaire créole inédits.

Itinéraires LTC n°2017-1 : Biographie et fiction

 

Claudine Raynaud nous informe de la publication du nouveau numéro d’Itinéraires. LTC.

N° 2017-1 (2018)

Biographie et fiction

Sous la direction de Françoise Palleau et Lou Rowan

Si les rapports qu’entretiennent l’histoire et la biographie d’une part, et la littérature et les récits de vie d’autre part, ont été depuis longtemps banalisés, ce numéro d’Itinéraires explore des qui sont au point de rencontre de cette double relation entre biographie et fiction, biographie et histoire, afin d’examiner les liens entre la biographie et les arts tels que la littérature, le cinéma et la bande dessinée. Le numéro s’inscrit dans la continuité des recherches sur la biographie et l’autobiographie menées à l’université Paris 13, depuis les travaux pionniers de Philippe Lejeune.

Françoise Palleau

Présentation

 Praxis : chercheurs et écrivains auto/biographes

Rachel Blau DuPlessis •  Autobiography from 1998 and 2016

Introductory Comments: The Itinerary of Autobiography

Miriam Nichols • I Am Writing a Biography. . .

Lou Rowan • “The Invention of Fact”: Autobiography, Biography, Fiction

Alexandre Bies • Biographie et fiction : Les Vies imaginaires de Walter Pater

Marta Laura Cenedese • A “Romanced Biography”: Irène Némirovsky’s La Vie de Tchekhov

 Variations disciplinaires et intermédiales

Frédérique Brisset • Woody en ses écrans : miroirs, mirages et autofiction

Marie-Caroline Leroux • Tina Modotti d’Ángel De la Calle : un imaginaire (auto)(bio)graphique

Dúnlaith Bird • Voicing the Vagabonde: Revindications and (Mis)appropriations in Contemporary Francophone Literature

Anaïs Fusaro • Écrire le je(u) de l’histoire : la confrontation générique de l’autofiction doubrovskienne et l’écriture de l’histoire

Kisito Hona • La biographie entre réalité et fiction : une lecture interdisciplinaire de Spinoza, le masque de la sagesse de Patrick Rödel et Séraphine de Senlis : de la peinture à la folie d’Alain Vircondelet

L’état de la théorie, de l’autobiographie à la biofiction

Miruna Craciunescu • Fictionnalité et référentialité Interrogations génériques : de l’autobiographie à la biofiction

Khalid Lyamlahy • Esthétique de la biographie (dé)mystificatrice

Lecture d’Évocation de Matthias Stimmberg d’Alain-Paul Mallard 

Varia

Isabelle Bernard • Éthique et mystique scientifique dans Le Principe (2015) de Jérôme Ferrari

Prochains numéros

2017-2 : Féminismes quatrième génération. Textes, corps, signes

2017-3 : Littératures expérimentales. Écrire, performer, créer à l’ère numérique

 

 

 

Les rituels épistolaires dans les projets d’édition numérique de correspondances (Montpellier, 21 novembre)

Rituels épistolaires

Giancarlo Luxardo, Agnès Steuckardt, et Richard Walter nous informent que le groupe de travail sur la correspondance du Consortium Cahier organise une journée d’études, avec retours d’expériences et prospectives, sur le thème suivant :

Les rituels épistolaires dans les projets d’édition numérique de correspondances

Le mardi 21 novembre 2017, de 9h30 à 16h30

A l’Université Paul-Valéry Montpellier

Programme et modalités dans le fichier PDF joint.

Le guide méthodologique pour l’édition numérique de correspondances, réalisé par le groupe de travail, sera présenté lors de cette journée.

 

Journée d’études « Travailler sur des sources primaires » (Université de la Réunion, 19 octobre 2017)

Sources primairesSophie Geoffroy nous d’annonce la journée d’études « Du manuscrit à la base de données : travailler sur des sources primaires », qu’elle organise le 19 octobre à l’université de la Réunion.

Cette journée est organisée avec le soutien de l’International Vernon Lee Society, de The Sibyl, a Journal of Vernon Lee Studies et de la SAGEF.

Vous en trouverez le programme complet ici.